Vidéo – Conversations imaginaires

Ceci est aussi disponible en: English (Anglais)

Richard décrit l’un des principaux moyens par lesquels nous évitons d’être présente à nous-mêmes et aux autres. Avec la perspicacité essentielle partagée dans cette courte vidéo, vous pouvez changer la façon dont vous rentrez en relation avec toutes les personnes dans votre vie.



Mais la chose fascinante, la chose vraiment fascinante c’est que, quand vous vous asseyez enfin, en face de l’une de ces personnes, la conversation ne se déroulera jamais comme ça, car la personne que vous imaginez à l’intérieur de vous-même est votre propre invention. La personne à qui vous parlez n’est ni votre fille ou fils, ni votre mari ou femme, ni votre amant, petite amie, ou petit copain, quelqu’un du boulot, votre employeur. Ce n’est jamais l’une de ces personnes.

Cette personne qui est dans votre tête est votre propre création, et ce qu’il se passe vraiment, aussi précieux que puisse être la pratique de la conversation parfois pour vous aider ensuite à avoir une conversation plus claire, néanmoins, la plupart du temps, ce que nous faisons vraiment, c’est de se renfermer avec narcissisme dans notre propre tourbillon mental, notre propre et perpétuelle conversation, construisant un monde — un monde imaginaire. Et ce faisant, nous ne sommes en fait pas présents dans notre corps, pour nos sentiments réels, nos sensations réelles, pour ce qui est vraiment en train de se passer à l’instant, pour ce que l’on voit, ce qu’on entend, le monde lui-même. C’est comme si cette seule activité, qui est l’une des activités les plus envahissantes de notre tête, de notre esprit pensant, ne s’arrêtait jamais. Et la raison que je donne, c’est que s’il y avait une chose dont vous pouviez choisir de sortir, ce pourrait être ces conversations imaginaires. Maintenant, si vous vous dîtes, tu sais, il y a une discussion très importante que tu dois avoir avec ton fils. Qu’est-ce que je souhaite vraiment lui signaler ? En d’autres termes, si vous vous exercez intentionnellement et regardez comment vous comptez vous exprimer, comment vous voulez écouter, c’est une utilisation très légitime d’intentionnalité consciente et de conscience intelligente.

Mais ce n’est pas ce qui se passe. Cela se produit très rarement. La grande majorité du temps, nous ne faisons que ressasser histoire après histoire, conversation après conversation avec des gens que l’on pense réels, mais qui sont en fait juste des créations de notre propre esprit. Donc si vous pouvez voir cela, dîtes-vous simplement oh, je suis dans une conversation imaginaire. Et à cet instant précis, laissez-la partir.

Ressentez ce qui se produit à cet instant, à un moment où il y a tant d’identification, tant de réflexion investie dans cette conversation imaginaire, et ensuite votre ego averti regarde et voit, regarde ce que vous êtes en train de faire. Je suis dans une conversation imaginaire. Et à cette seconde précise, ça disparaît. Vous êtes dans un moment de simple présence, de simple présence de conscience.

Et généralement, il suffit d’un instant avant qu’une autre forme de pensée n’apparaisse. Par exemple, le narrateur viendra et dira, oh, regardez. J’ai pris conscience du fait que j’étais dans une conversation imaginaire, et l’ai arrêtée. Et le narrateur se met à vous raconter, le narrateur se met à vous raconter ce que vous avez fait, si vous l’avez bien fait, et entre le narrateur commentateur et ce processus de conversations à répétition avec des gens dans nos têtes, je pense que pour la plupart d’entre nous, c’est probablement 90 % des façons que l’on a de simplement éviter d’être vivants, éveillés, présents, ici et maintenant.

Et en soulignant ceci, je vous invite à avoir confiance en cela quand viendra le moment d’avoir une vraie conversation avec quelqu’un, parce que vous avez mis fin à ces conversations imaginaires de manière répétée, vous serez en meilleure posture pour réellement parler avec votre cœur, et vous serez mieux placé pour entendre cette personne quand elle vous parle, parce que si vous avez passé tant de temps à vous demander qui elle est et qui elle n’a pas été ou comment elle devrait être, et ce que vous devriez dire ou ne pas dire, alors vous l’avez analysée d’une telle manière que lorsqu’elle sera en face de vous, vous ne l’a verrez pas, et vous ne l’entendrez sûrement pas. Vous la filtrerez, et vous filtrerez ce qu’elle dit. Vous réinterpréterez ce qu’elle dit si vite que la conversation sera en quelque sorte condamnée à ne jamais avoir d’intimité réelle et de véritable connexion.

Alors réveillez-vous. Cela a été l’un des éléments les plus importants pour moi dans toutes les relations importantes de ma vie, de pouvoir faire la différence entre la conversation que j’ai dans mon imagination et le fait de la laisser partir et d’être confiant que lorsqu’une vraie conversation se produira, elle se déroulera. Je serai à l’écoute de moi-même, de mon sentiment, de mon cœur. Ma sagesse d’esprit et ma sagesse de cœur seront là pour formuler mes mots et je serai en mesure d’entendre l’autre, de voir l’autre, de ressentir l’autre, de comprendre davantage d’où il ou elle vient.

Alors réveillez-vous et sortez de ces conversations imaginaires et de tous les commentaires et les narrations que vous faites à l’égard de ces conversations imaginaires. Et goûtez encore et encore à la lucidité. faisons en sorte que les gens soient réels et non pas de simples constructions imaginaires. Merci pour votre attention.
Avec sous-titres en français ou en anglais (appuyez sur le bouton “Paramètres Settings ) et vous pouvez aussi lire le transcript de la vidéo en anglais ou en français (choix au bas de la page)